DRÔLE D’EN-DROIT

Bienvenue sur le site du Pr Gilles J. Guglielmi, dont il constitue le prolongement du travail académique et le vecteur de la liberté d’expression reconnue à tout universitaire.

Vous y trouverez des documents de travail dans deux domaines : 1°) la recherche juridique, parfois interdisciplinaire, sur le droit public, en Master et au-delà, à partir de thèmes relatifs au droit public comparé, au droit du service public ou au droit des contrats publics ; 2°) l’enseignement du droit (droit constitutionnel, droit administratif ; droits de l’Homme et des Libertés fondamentales) en licence.

Des éléments du master "Juriste conseil des collectivités territoriales" y sont aussi déposés.

Ce site n’est pas un blog d’opinion. Il ne réagit pas à l’actualité (le Twitter @ugly_yelmi est plus adapté) et les forums sont fermés pour cause de spam. ISSN 2495-8875. Bonne visite à tous !

Articles les plus récents


Articles les plus récents


Ministère

dimanche 29 octobre 2006 par Gilles J. Guglielmi

Dans les palais de la République, tout se négocie



Salle des conseils

dimanche 29 octobre 2006 par Gilles J. Guglielmi

A l’Université, quelle est la vraie loi ?



Norma, L’aveugle couronnée, La loi l’écrit l’interdit

Trois poèmes publiés par la Revue "Passage d’encres" n° 14-15 en 2001
dimanche 29 octobre 2006 par Gilles J. Guglielmi

Trois poèmes publiés par la Revue "Passage d’encres" n° 14-15 en 2001



Voix d’eau, recueil

Poèmes de Gilles J. Guglielmi, Encres de Francis Segond
samedi 28 octobre 2006

Recueil de onze poèmes et onze encres sur le thème du fleuve, surgis avant tout d’un feu d’amitié.



Propositions, relatives à la recherche, du Groupe de travail sur l’enseignement juridique

réuni par la Direction générale de l’enseignement supérieur
samedi 28 octobre 2006

Compte-rendu de la réunion du 25 septembre 2006



“ L’égalité des chances ”, de Charybde en Scylla ?

Article publié par le Journal du droit des jeunes - Revue d’action juridique et sociale, Dossier "Egalité et discriminations", n° 257, sept. 2006
vendredi 27 octobre 2006 par Gilles J. Guglielmi

L’égalité des chances n’est nullement une notion juridique, même si elle a été récemment érigée en objectif par la loi du 11 février 2005 (art. 19) et en cadre d’action par la loi du 23 avril 2005 pour l’avenir de l’école (art. 2).



L’émergence d’une rationalité gestionnaire dans les théories du droit administratif au début du XIXème siècle

Communication au colloque du Comité pour l’Histoire économique et financière de la France (Minefi) et du CRDP (Paris-X Nanterre) : "Ordre juridique et rationalité gestionnaire ? Les transformations de la gestion des finances publiques au XIXème et au XXème siècle", le 29 septembre 2006
vendredi 27 octobre 2006 par Gilles J. Guglielmi

On voudrait montrer ici l’existence et la variété des occurrences de la préoccupation gestionnaire dans les écrits des divers inventeurs du droit administratif au début du XIXème siècle . A partir des ouvrages de droit administratif publiés de la Révolution française jusqu’à 1850, il est possible de repérer les prémices d’une « contrainte gestionnaire » et parfois d’un « objectif de gestion » . Bien sûr, cette approche est loin d’atteindre le niveau d’une théorisation, mais elle n’en demeure pas moins une manifestation du désir - ou de la nécessité - d’insérer la logique gestionnaire dans le fonctionnement de l’Etat et dans l’argumentation du discours de droit administratif, et de tendre ainsi à une certaine rationalité.



El Contrato de Primer Empleo (CPE), visto por un ciudadano jurista

Communication à la table ronde de l’Universidad Pontificia Comillas (Madrid), du 18 mai 2006, sur "Las reformas de los mercados de trabajo en la Union Europea", Module Jean Monnet 02/0175, Pra Amparo Toral Arto, dir.
vendredi 27 octobre 2006 par Gilles J. Guglielmi

El Contrato de Primer Empleo (CPE) fue una modalidad de contratación laboral de duración indeterminada que presentaba dos particularidades. La primera era prever un período de prueba excepcionalmente largo respecto de los contratos temporarios clásicos. La segunda particularidad era que, durante ese período, el empresario podía despedir al asalariado sin motivo alguno.
El Consejo Constitucional de Francia, en su decisión del 30 de marzo de 2006 (535-DC), consideró que este dispositivo legislativo no contrariaba ninguno de los principios constitucionales del derecho francés.
Entonces : ¿por qué el 10 de abril de 2006 fue necesario suprimir el CPE después de innumerables protestas ?



Persistance

vendredi 27 octobre 2006 par Gilles J. Guglielmi

dans la nature et dans l’être



Terrasse

vendredi 27 octobre 2006 par Gilles J. Guglielmi

Au milieu de nulle part en Castille


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 2720035

Suivre la vie du site fr    ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.24 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 5