Categories

Accueil > Activités de l’IIDC-France > Le contrôle a posteriori de la constitutionnalité des lois en France et en (...)

16 juillet 2016
Président

Le contrôle a posteriori de la constitutionnalité des lois en France et en Colombie

Thèse de M. Felipe Calderon Valencia

Le 12 juillet, Monsieur Felipe Calderon Valencia, secrétaire général de l’IIDC-France, a soutenu sa thèse de doctorat en droit public sur "Le contrôle a posteriori de la constitutionnalité des lois en droit français et colombien, éléments de compréhension d’une culture constitutionnelle".

L’étude de l’histoire constitutionnelle comparée montre l’essor de la protection du fond et la forme de la Constitution des Etats. Pour ce faire, les conditions de la création et le développement progressif du contrôle a posteriori entre le XVIIIe et le XXe siècle, ont permis la création d’une actio popularis. Tant le droit constitutionnel français que le droit constitutionnel colombien possèdent des mécanismes processuels dont les composants favorisent et relient la citoyenneté aux processus qui étaient auparavant à l’usage exclusif de ses représentants. Le but de cette étude est donc de réfléchir sur les fondements originels de l’incidence du droit du contentieux constitutionnel dans la préservation de la Constitution comme base de l’État.

Voir en ligne : Soutenance