Extension du domaine de la fiche : la conservation à ressort des données de connexion

lundi 23 avril 2007 par Gilles J. Guglielmi

Un projet de décret d’application de la loi pour la confiance dans
l’économie numérique du 21 juin 2004 (LCEN) est en
préparation. IRIS l’a rendu public.
Ce projet utilise deux astuces principales pour dépasser les préconisations de la loi et porter une atteinte grave à la vie privée.

Le chapitre 1er du projet de décret fixe la durée de
conservation des données à un an, ce qui est déjà très long, mais surtout, il ne s’agit que d’une apparence.

Le chapitre 2 ajoute en effet que que ces données, une fois obtenues par les services de police ou de la défense, pourront être conservées par ceux-ci pendant trois ans.

Voilà donc au total portée à quatre ans la conservation des données de connexion, et ceci pour des enquêtes administratives, qui ne font l’objet d’aucun contrôle par le juge judiciaire, pourtant garant de la liberté individuelle aux termes de la Constitution de 1958...

Mais ce n’est pas tout. La définition même des données de connexion conservées a été étendue. Elle comprend dorénavant le mot de passe fourni lors de la souscription d’un contrat d’abonnement ou lors de la création d’un compte auprès du prestataire Internet.

Cette extension est ouvertement contraire à l’objectif de la loi qui ne vise la conservation de données que pour « permettre l’identification de
quiconque a contribué à la création du contenu » d’un service.

Mais surtout, elle peut être malicieusement combinée avec les prérogatives des services de police judiciaire récemment étendues par la loi sur la prévention de la délinquance du 5 mars 2007.

Car l’article 35 de cette loi autorise les enquêteurs à participer à des
échanges électroniques sous pseudonyme, et peuvent détenir
et fournir des contenus illégaux, dans le cadre d’enquêtes
sur certaines infractions.

Et voilà comment on pourra à votre insu se faire passer pour vous, afin de montrer qu’un tiers accepte d’entrer dans des liens délictueux...

Mais, au fait, puisqu’il accepte si facilement, c’est peut-être parce qu’il vous connaît comme un délinquant d’habitude ?


titre documents joints

Projet Décret LCEN

23 avril 2007
info document : PDF
153 ko

forum

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 11364 / 1836514

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Droits de l’Homme et des Libertés fondamentales  Suivre la vie du site Fichiers, biométrie, traque sur Internet   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.24 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 175